Le Collectoire

"Recueillir et partager le patrimoine de la Magie et du Music-Hall"

Adhérer au Collectoire

Pour rester informer des actions du Collectoire, inscrivez-vous !

Interviews

Mimosa

Vignette de Mimosa

J'ai rencontré Mimosa pour la première fois à Lorient, lors d'une de ses conférences. J'avais hâte de le voir en "live" : quelques mois auparavant, j'avais lu sa vision des "Boulettes de Slydini" appliquée aux enfants : "les anti-boulettes", dont vous trouverez l'explication à la fois dans son excellent livre "Magie sans artifices" (Editions MagicDream) et sur VirtualMagie (rubrique "Trucs du Métier", cherchez "Mimosa", c'est d'ailleurs sur VM que j'avais lu cette excellente version).

Par mail, je lui avais demandé l'autorisation de reproduire cette routine pour un spectacle : le succès a été au rendez-vous, et même bien au-delà de ce que j'attendais.
Lors de sa conférence, j'ai non seulement découvert un personnage hors norme, se définissant lui-même comme clown, mais surtout un grand voyageur rompu à cette discipline tellement exigeante qu'est le spectacle de rue.
Subversif, provocateur, Mimosa est quelqu'un de brillant qui a su un jour troquer son avenir de "Centralien" pour une carrière d'Artiste... au sens large du terme. A la fois clown, magicien, jongleur mais aussi informaticien, Mimosa ne se donne aucune limite : il n'écoute que ses passions.

Au départ

Ses débuts comme professionnel

Barlett, Jack

Vignette de Barlett, Jack

C'est à la Villette, à la Cité des Sciences plus exactement que Jack Barlett nous accueille. Magicien scientifique, Jack s'y sent comme chez lui. La première fois que j'ai entendu parler de Jack, c'est à propos du World Magic Park : il cherchait des partenaires en région;. Mais ce n'est vraiment que l'an passé que j'ai vraiment fait sa connaissance, notamment lors du Congrès FFAP d'Aix-Les-Bains : sa conférence très avant-gardiste sur les nouvelles technologies et la magie était (pour moi en tout cas) fascinante : avec Jack Barlett, la magie est une science qui devient vite amusante...

Bilis, Bernard

Vignette de Bilis, Bernard

J'ai rencontré pour la première fois Bernard Bilis à la manifestation "Le Temps des Magiciens". Il avait accepté le principe de l'interview mais, comme souvent, il a fallu un peu de temps pour la concrétiser. C'est Marty qui a eu l'occasion de le revoir en juin 2010. Il a pu ainsi renouer le contact et permettre de relancer le projet.

Est-il utile de le présenter ici ? Ses excellentes cassettes pédagogiques sur la magie des cartes sont devenues une référence. 

Son parcours au Plus grand Cabaret du Monde parle pour lui. Je connais des tas de gens qui regardent l'émission en attendant son passage avec impatience ! Quand je rencontre un jeune magicien, la plupart du temps il cite Bernard Bilis comme modèle.
Je sais que de nombreux magiciens, jeunes ou moins jeunes, amateurs ou professionnels, attendaient cette interview : c'est chose faite !

Ses débuts

Bloom, Gaëtan

Vignette de Bloom, Gaëtan

Pour le grand public, il fait parti des "Sous-doués". Pour les magiciens, il fait plutôt parti des "Surdoués". Qui n'a jamais présenté un truc de Gaëtan Bloom ?C'est lorsqu'il est venu présenter son spectacle à Cesson-Sévigné, près de Rennes, devant un public de non-magiciens que j'ai mesuré l'ampleur de son talent. J'étais à la régie. Le public était plié de rire. J'étais plié de rire. Les employés de La Hublais étaient pliés de rire. Je ne savais même plus quand je devais lancer les musiques, faire le noir.

Il espérait atteindre une heure de spectacle. Il en a fait deux. Et le public en redemandait ! Le problème avec des artistes comme Gaëtan Bloom, c'est qu'après l'avoir vu, on se sent mauvais. Mais il est tellement sympa et tellement accueillant qu'on ne peut pas lui en vouloir.Cette interview est sur 2 pages. Je ne sais plus combien de temps nous sommes restés dans son antre à discuter, à évoquer ses souvenirs. Mais ce qui est sûr, c'est qu'il faudra probablement compléter dans quelques années...

Morax, Didier

Vignette de Morax, Didier

Didier Morax

Il fait partie des mousquetaires, cette "garde rapprochée" de feu Christian Fechner. Collectionneur, historien : les connaissances de Morax sur la culture magique semblent inépuisables. Nous sommes allés lui rendre visite dans ses locaux, en Bretagne : un vrai musée rempli d'accessoires, d'illusions, et de tas d'affiches originales. 

La vraie force de Didier n'est pas de seulement collectionner : il aime savoir ce qui se cache derrière ce qu'il déniche. Les origines, les anecdotes, les vies passées. Posez-lui une question et il vous raconte la magie sans détour.
Il était évident que quelques heures en sa compagnie seraient insuffisantes. Qu'il nous faudrait revenir pour, à nouveau, scruter sa mémoire. Mais ça n'est pas un problème car Morax est un magicien qui partage : il aime ça et nous aussi !

Ses débuts

Bongo, Ali

Vignette de Bongo, Ali

Arcachon 2006 : le congrès FFAP. Au gala d'ouverture, surprise : Ali Bongo nous fait l'honneur de sa présence. Je me souviens de plusieurs de ses numéros diffusés dans "Attention Magie" : les pompons notamment.Facile d'accès, mon compère Marty propose de l'interviewer. Je n'ose pas trop : c'est quand même quelqu'un, Ali Bongo. C'est sur un banc qu'on l'accoste et qu'on lui propose. Il accepte immédiatement.

Les organisateurs du congrès nous prêtent une salle. Une première question est c'est parti : Ali est très bavard, il a plein de choses à raconter et à partager... tout en humour ! So British. 

Carmelo et Bertrand Crimet

Vignette de Carmelo et Bertrand Crimet

On devait forcément se rencontrer un jour avec Carmelo. Pour une raison que j'ignore, il est lié de près ou de loin à mon parcours de magicien. A mes tous débuts d'abord : le premier tour que j'ai acheté était signé Carmelo. C'était en 1989 : il s'agissait de faire disparaître une feuille de papier à cigarette.

Puis quelques années plus tard je tombais sur le spectacle "Paris-Palerme" diffusé très tard à la télé. Carmelo et Bertrand Crimet. Je découvrais alors la magie "théâtralisée". Plus tard encore, je retrouvais Carmelo lors d'un festival de rue, ici, à Rennes : "Les Tombées de la Nuit".
Puis Bertrand Crimet est venu en Bretagne nous faire une excellente conférence. Bien avant, j'avais acheté son livre, puis celui de Carmelo. Rencontre à Arcachon : Marty lui propose une interview qu'il accepte. Avec Bertrand Crimet : les deux compères réunis, c'était pour moi l'idéal. Ce n'est pas un duo, mais plutôt un couple "alchimique". A eux deux, ils ont déjà révolutionné la magie... il y a longtemps. 

Duvivier, Dominique et Alexandra

Vignette de Duvivier, Dominique et Alexandra

Juillet 2007, Double Fond. Je n'avais jamais rencontré Dominique Duvivier. Comme tout le monde, j'ai pu lire des articles ou le voir en action sur ses vidéos. Comme tout le monde, j'ai entendu les bonnes et mauvaises rumeurs sur son compte.

Dominique Duvivier est quelqu'un d'à part : adulé par les uns, détesté par les autres, il déchaîne les passions. On aime ou on n'aime pas. Il n'en reste pas moins une figure importante du paysage magique, avec un parcours exceptionnel.
22h00. Nous arrivons avec Marty, l'entretien est prévu pour 22h30. Nous descendons et avons l'agréable surprise de rencontrer Alexandra : elle sera donc présente. Dominique est prêt. Le Double Fond sera pour nous 2 heures durant, en intimité complète avec Duvivier père et fille.

Lenert, Tina

Vignette de Lenert, Tina

J'étais vraiment tout jeune magicien quand j'ai découvert pour la première fois le numéro de Tina Lenert. C'était au début des années 90, dans l'émission "Attention Magie". Tombé sous le charme, il est devenu une véritable référence pour moi. Aussi, quand Gérard Souchet m'a annoncé qu'il faisait venir The Great Tina ici, à Rennes, pour le Festival International de Magie, j'étais aux anges : voir Tina en live présenter son numéro, c'est un vrai rêve de gosse qui s'est réalisé.

Rapidement, nous avons découvert une personnalité super attachante, très simple, vraie et cohérente sur toute la ligne... et très drôle ! Magicienne, pantomime, harpiste, Tina ne s'est jamais enfermée dans une catégorie, ce qui fait assurément d'elle une artiste d'exception. Ici, à Rennes, on n'est pas prêt de l'oublier. Son numéro, toujours au top, a fait mouche à chaque séance et reste l'un des rares au monde à procurer ces petits frissons qui font l'âme du spectacle général et de la magie en particulier. Et ce n'est pas l'excellent Dion, à ses côtés durant l'interview, qui nous contredira...

Ses débuts magiques

Madd, Jan

Vignette de Madd, Jan

A la fois magicien, enchanteur, conteur, Jan Madd est un charmeur. Nous l'avons rencontré une première fois en novembre 2006, sur Métamorphosis. Devant l'ampleur de ses connaissances, nous avons préféré prendre rendez-vous en janvier 2007 pour une conversation plus poussée. Et quelle conversation ! Posez-lui une question et la magie opère : sa façon de raconter l'histoire nous a subjugués.

Comment traiter une interview comme celle-là ? La carrière de Jan Madd est d'une richesse insoupçonnée. Et pourtant, Métamorphosis aurait dû nous mettre la puce à l'oreille. On ne crée pas un établissement comme celui-là à partir de rien : la péniche spectacle est un hymne à la magie ! Si vous n'y êtes jamais allé, courez-y : comme je l'écrivais un peu plus haut, Jan Madd est à la fois magicien, enchanteur et conteur. Laissez le charme agir...

Mageux, Valérie

Vignette de Mageux, Valérie

Valérie Mageux fait partie de ces rares femmes qui se sont lancées dans la magie. Même si aujourd'hui nous la connaissons plus comme experte du "Quick Change", il n'empêche qu'elle a plus d'un tour dans son sac !
Originalité : Valérie crée et construit ses propres trucs. Privilégiant l'originalité, elle a su se créer un univers bien à elle où un même simple parapluie lui permet de se changer à la vitesse de l'éclair.

Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de voir sa conférence sur les changes de costumes, courez-y : rien que ses idées valent le détour et rappellent... un certain Gaëtan Bloom !
Plusieurs fois primées, Valérie n'en reste pas moins très modeste et généreuse dans ses conseils. Ce jour de novembre, elle et Gilles, son mari, nous ont reçu chez eux en compagnie de Gildane et Danny, un couple de magiciens que je ne connaissais pas mais qui a très gentiment participé à la conversation. Gildane est le fils d'André Sanlaville qui avait créé en son temps la célèbre tournée du même nom...

Maz, Paul

Vignette de Maz, Paul

J'ai rencontré Paul Maz en 2004, lors d'un stage CIPI animé par Carlos Vaquera. Le courant est tout de suite passé. Surtout, je trouvais le parcours de Paul vraiment "extra-ordinaire". On s'est retrouvés par hasard sur un autre stage CIPI, celui du mime Daniel. Ses talents de conteur, son perfectionnisme et ses multiples facettes en font un "presque-agitateur" hors-pair.

Merlin, Jean

Vignette de Merlin, Jean

Jean Merlin fait partie de ces rares magiciens à avoir bousculé et dépoussiéré l'art magique. Qui n'a jamais vu sa célèbres version des Boulettes de Slydini ?


Magicien de Cabaret par excellence, il est aussi auteur de plusieurs livres de magie. Surtout, il a créé avec l'inimitable James Hodges la revue très décalée "Mad Magic", récemment rééditée par Frantz Réjasse.

Présentation et regard sur la magie

Le close-up

Métral, Marc

Vignette de Métral, Marc

De tous les ventriloques que j'ai pu voir, rencontrer ou applaudir, Marc Métral est incontestablement celui qui m'a le plus impressionné.
Passionné, exigeant, rigoureux dans sa démarche, Marc est un ventriloque international qui a su élever le niveau technique de son art. Ses personnages, atypiques, dans une mise en scène originale, ne sont pas sans nous rappeler l'univers coloré des cartoons. 

Nous l'avons rencontré chez lui, en région parisienne : parcours d'un "magicien de la voix" plein d'humour qui a travaillé pour et avec les plus grands.

Mossière, Sébastien

Vignette de Mossière, Sébastien

J'aime beaucoup ce que fait Sébastien Mossière. Je l'avais découvert au théâtre de la Passerelle dans "Magiciens, tout est écrit" il y a quelques années. Avec une amie qui n'aimait pourtant pas "la magie", mais qui était repartie ravie (et sans doute un peu amoureuse). Je l'avais retrouvé dans l'émission "Canaille Plus". Il passait bien, l'émission était classe. Il avait un truc ce jeune magicien : c'est sûr, il irait loin.

Ce n'est que très récemment que j'ai eu l'occasion de l'applaudir au théâtre des Mathurins pour "L'apprenti Magicien" : si vous n'avez jamais vu de spectacle familial, allez au moins voir Sébastien, vous ne le regretterez pas. Humour pour tous les âges, interactivité, rythme, décor, mise en scène, tout est parfaitement maîtrisé... Et ça fait du bien ! C'est frais, c'est fun, c'est drôle... Et ça manque dans la magie !
Cette interview est aussi le témoignage d'un gars qui s'est dit qu'un jour il serait magicien. D'un gars qui n'a pas fait les choses à moitié et qui a compris combien l'art magique prenait de la valeur dans un contexte, une vraie mise en scène. D'un gars qui n'a pas hésité à sortir de sa zone de confort pour aller titiller les autres arts du spectacle. Et si on prenait exemple ?

O'Shan et Naga

Vignette de O'Shan et Naga

J'ai rencontré O'Shan et Naga il y a plusieurs années. Membre du Cercle Magie Bretagne, O'Shan était venu présenter ses notes de conférences sur les coffrets à prédiction.
Plus tard, c'est sur l'initiative de Eric Ramage, autre mentaliste de grand talent qui les avait convaincus de venir présenter leur numéro, que j'ai pu assister à une séance de transmission de pensées qui en a laissé plus d'un songeur. 

Mais comment font-ils pour être aussi rapides ? Où est le truc ? Stars des années 60-70, O'Shan et Naga ont vécu l'âge d'or du Music Hall. Artistes Internationaux, ils sont pourtant restés fidèles à leur Bretagne natale. Perfectionnistes, ils ont mis au point, au fil des ans, une technique personnelle jusque là gardée secrète. Rencontre avec deux mentalistes attachants, deux amis qui mériteraient d'être cités plus souvent tant leurs connaissances semblent inépuisables dans ce domaine.
Petit clin d'oeil : à un moment donné, lors des anecdotes propres à la Bretagne, la météo s'est littéralement déchaînée : pluie, grêle, vent, orage, l'interview a pris une tournure très mystique...

Risbourg, Dominique

Vignette de Risbourg, Dominique

Si vous avez eu la chance de voir Dominique Risbourg  en talk show à Angers, avec Jean Merlin, vous connaissez déjà l'ampleur du personnage. Sinon, vous allez vite découvrir un artiste bourré d'humour vraiment hors du commun tellement sa carrière est fabuleuse.
Imaginez un jeune français embarqué dans une carrière aux Etats-Unis. Imaginez ce même jeune homme fréquentant des pointures aussi illustres que Buster Keaton, Eddie Constantine, Nat King Cole ou encore Frank Sinatra.

Vous avez là un aperçu de ce qu'a pu être la carrière de Dominique. Un aperçu seulement, car avec plus de 40 ans de scène, à raison de 2 passages par soir pour son époustouflant numéro de pickpocket, Dominique comptabilise plus - tenez-vous bien - 30.000 spectacles dans sa vie !
C'est quelque part en Normandie, chez lui, qu'il a gentiment accepté de nous recevoir. Très étonné qu'on s'intéresse à sa vie d'artiste - il est plutôt habitué à ce qu'on s'intéresse à ses techniques - il avoue humblement que, dans son village, personne ne sait qui il est. Ni ce qu'il a fait. Et pourtant, il est conseiller municipal !
Cultivant le secret sur son incroyable passé, Dominique s'est mis au vert. Enfin, il contribue surtout à reverdir son village : chaque jour, notre ancienne star s'occupe à recréer une forêt. Et pas qu'une petite : il a déjà planté 17.000 arbres ! Il a même créé un flyer sur lequel on peut lire : "Pour vous offrir cette forêt, j'ai volé 240.000 montres". Je vous le disais : Dominique, c'est tout un univers...

Régil, Jean

Vignette de Régil, Jean

Il y a longtemps qu'on voulait interviewer Jean Régil. La première fois que je l'ai rencontré, avec son équipe, c'était lors d'un spectacle à La Hublais, à Cesson-Sévigné, près de Rennes. A cette époque, avec Gérard Souchet et Christophe Boisselier, on organisait des spectacles avec quelques grands de la magie française. Gaëtan Bloom, Jean Merlin, Jacques Delors et Jean Régil nous ont fait l'honneur de se déplacer... pour jouer dans une jolie salle pouvant contenir 40-45 personnes.

Et, surtout, sur une scène constituée de palettes ! Imaginez : Jean Régil, avec son équipe, ses grandes illusions et tout le talent qu'on lui connaît présenter "L'aquarium" à deux mètres du public ! Public qui finira en standing ovation. Un moment inoubliable.
Suite à cette performance, j'ai souvent proposé à Jean de nous accorder cette interview. Il n'était ni pour, ni contre. Simplement, il pensait ne pas avoir grand chose à dire. Surtout, il ne se sentait pas à l'aise face à une caméra. Lors du dernier Festival de Magie de Rennes, Gérard a eu l'excellente idée de l'engager. Ce qui nous a permis de renouer contact... et de finalement fixer une date !
C'est donc chez lui, à Mâcon, que Jean nous a gentiment reçu. Comme d'habitude avec les grands de la magie, on s'est pris une claque monumentale. Vous ne verrez pas l'envers du décor. Mais au-delà de l'interview, Jean nous a fait profité de son incroyable culture du Music-Hall, illustrée par des vidéos d'époque sur les plus grands artistes du XXème siècle. Alors, comme ça, cher Jean, tu n'as rien à dire ? Nous, c'est sûr, on reviendra t'écouter nous raconter tes meilleures anecdotes...

Ses débuts dans la magie

Rosemont, Benoît

Vignette de Rosemont, Benoît

Benoît Rosemont fait partie de ces artistes qui n'hésitent pas à explorer des voies qui sortent des sentiers battus. Mettre en scène un spectacle sur les calculs, la mémoire, est osé : à l'heure du tout visuel, du spectacle magique où tout s'enchaîne à 100 à l'heure, captiver un public par la résolution d'un calcul improbable, la mémorisation de mots, de séquences était un vrai pari. Pari réussi en ce qui concerne Benoît avec son spectacle Mnémosys.
Interview d'un magicien pas comme les autres, avec un vrai personnage et une vraie mise en scène...

Sanlaville, André

Vignette de Sanlaville, André

Devinette : quel est le point commun entre Siegfried et Roy, Mac Rosnay, Omar Pacha, Jean Régil, Gil et Blaise, O'Shan et Naga, Jean Merlin et à peu près tous les grands magiciens des années 60-70 ? Réponse : André Sanlaville.
Pour la plupart des jeunes magiciens, les tournées Sanlaville n'évoquent absolument rien.

Pourtant, s'il y a bien un magicien producteur qui a énormément contribué au développement et la diffusion de l'art magique, c'est bien André Sanlaville. C'est lui qui a notamment découvert le duo Siegfried et Roy. Duo qui sera ensuite engagé "à vie" au Lido avant d'être recommandé par un autre français, Dominique, à Las Vegas.
André Sanlaville a, un jour, relevé un défi complètement fou : organiser une tournée magique en France puis à travers le monde avec les meilleurs artistes de son temps. D'Europe en Afrique en passant par le Canada, l'aventure a duré une trentaine d'années et a permis à de nombreux magiciens de se faire connaître un peu plus du grand public.
Le personnage est étonnant : avant notre arrivée, nous avions reçu par voie postale différents documents nous retraçant l'épopée. A notre arrivée, le producteur, l'œil malicieux et visiblement rompu à l'art de l'interview, nous a reçu fin prêt afin de partager avec nous une carrière jonchée d'anecdotes plus croustillantes les unes que les autres.
Vous apprendrez ici, entre autres, la genèse du numéro de Mac Rosnay, mais aussi celui d'Omar Pacha. Numéros créés pour les tournées Sanlaville et qui ont connu, dès lors, le succès que nous connaissons tous. Si les magiciens ont des protecteurs, André Sanlaville en fait sûrement parti...

Shimada

Vignette de Shimada

Forges-Les-Eaux, 2 avril 2011 : The Great Shimada a accepté le principe de l'interview. Gérard Souchet est à l'origine de cette rencontre puisqu'il a eu le privilège de se produire à ses côtés lors du festival de Forges 2011. Ils ont ainsi pu faire connaissance, échanger...
Boris Wild est également sur place : parfaitement bilingue, il accepte gentiment d'assurer la traduction en simultanée : qu'il en soit remercié publiquement ici.

On se retrouve tous à l'hôtel des artistes : Shimada, très ponctuel, très classe, très gentil se laisse diriger. La veille au soir, j'ai eu l'occasion d'assister à son superbe numéro de colombes. Tout y est : la perfection, le rythme, la magie, la gestion du public... Une grande leçon. Grande leçon également que cette interview qui, rapidement, devient un atelier, un cours particulier, tant sur l'art de la manipulation des boules que sur l'art de la présentation.
Comme toujours, on ne ressort pas indemne de ce type de conversation : Shimada, c'est plus de 50 ans de magie de haut niveau dans les lieux les plus prestigieux du monde...
Je remercie à travers cette interview toute l'équipe de Forges-Les-Eaux qui a grandement facilité cette rencontre et pour leur accueil exceptionnel. La longévité de ce festival n'est pas le fruit du hasard...

Tamariz, Juan

Vignette de Tamariz, Juan

Que vous dire ? Avec Marty et Yoan, nous avons profité de la venue de Juan Tamariz au 43ème Congrès FFAP de Vannes pour tenter notre chance. Juan a imédiatement accepté le principe... mais n'avait que 10 minutes voire un quart d'heure à nous consacrer. Au total, nous l'avons tenu... 14 minutes.Inutile de vous dire qu'il a vite fallu faire un choix sur les questions. En fait LA question. Comment il a débuté ? Non, c'est trop commun. La créativité ? Il n'aura jamais le temps. Ses anecdotes ? Deux jours auraient été nécessaires. Une question s'est alors imposée à nous : "Comment expliquez-vous votre succès ?". Et c'est avec toute sa modestie légendaire que le grand Juan Tamariz, qui avait su mettre à genoux 800 magiciens en 2001, déjà à Vannes, lors d'une conférence spectacle avec un jeu de cartes, nous a donné les quelques clés de son incroyable popularité de par le monde...

Le succès

Le rôle du tour

Vallarino, Jean-Pierre

Vignette de Vallarino, Jean-Pierre

C'est Carlos Vaquera qui m'a fait connaître Jean-Pierre Vallarino. C'était en 2007 : Carlos, après avoir raccroché avec Jean-Pierre me lance : "tu devrais l'interviewer !". J'avoue qu'à cette époque, l'image que j'avais de Jean-Pierre se résumait à son superbe numéro qui lui avait permis de remporter le 3ème prix de close-up en 1991. En tout cas, j'étais partant.

Il aura fallu attendre une année pour que je le rencontre enfin, chez lui, à Nice. J'ai découvert non pas un magicien, mais un véritable artiste. Saviez-vous par exemple que Jean-Pierre était photographe avant de se lancer dans la magie ? Qu'il a côtoyé les plus grands : Vernon, Kaps pour ne citer qu'eux ? Que son regard sur la magie est celui d'un art épuré de haut niveau ?
Cette interview m'a donné en tout cas envie de voir et revoir son superbe numéro FISM : chapeau bas Monsieur Vallarino !

Vaquera, Carlos

Vignette de Vaquera, Carlos

Tous ceux qui ont rencontré ou côtoyé Carlos Vaquera vous le diront : ce n'est pas par hasard s'il est intervenu à plusieurs reprises au Plus Grand Cabaret du Monde.
Star chez lui, en Belgique, Carlos a plus d'une corde à son arc : Magicien, bien sûr, mais aussi Comédien, Mime et Maître en Arts Martiaux. Fils spirituel de Ascanio, Carlos fait partie du cercle restreint de l'Escorial, l'Ecole Magique Espagnole.

Spécialisé très tôt dans la Magie Promotionnelle, Carlos est avant tout un (grand) artiste de scène : son spectacle "Démons et Merveilles" est un pur One-Man-Show mélangeant magie, mime, poésie et comédie. Rencontre avec un artiste complet dont la philosophie est à la hauteur de son humour et de sa gentillesse.

La Boutique du Collectoire

Livre "Le Mentalisme"

200 pages, couverture cartonnée, en couleur, relié, papier glacé. Largement agrémenté d'illustrations inédites et de documents historiques rares. A la fin de l'ouvrage, vous retrouverez une coll...
63,00 €